Projet BEENOMIX :Enquête sur lesPhénotypes complexes

Projet BEENOMIX :Enquête sur lesPhénotypes complexes

BEENOMIX est un projet qui vise à développer, dans le domaine de la production apicole, l'introduction de technologies génomiques pour l'amélioration génétique d'Apis mellifera.

BEENOMIX est un projet qui vise à développer, dans le domaine de la production apicole, l'introduction de technologies génomiques pour l'amélioration génétique d'Apis mellifera.

Évaluation de la qualité des reines

Dans le cadre des discussions sur les activités du projet BEENOMIX, il est rapidement apparu aux partenaires qu’il fallait explorer un aspect des reines peu connu dans notre pays : celui de l’évaluation de la qualité des reines. l’évaluation de la qualité des reines.
C’est pourquoi, en marge des activités propres à BEENOMIX, un échantillonnage de 75 reines d’abeilles a été organisé en 2017, sur lequel un certain nombre de paramètres ont été étudiés.
En résumé :

Évaluation de la qualité des reines

Dans le cadre des discussions sur les activités du projet BEENOMIX, il est rapidement apparu aux partenaires qu’il fallait explorer un aspect des reines peu connu dans notre pays : celui de l’évaluation de la qualité des reines. l’évaluation de la qualité des reines.
C’est pourquoi, en marge des activités propres à BEENOMIX, un échantillonnage de 75 reines d’abeilles a été organisé en 2017, sur lequel un certain nombre de paramètres ont été étudiés.
En résumé :

L’échantillonnage a également permis de mettre en évidence l’existence d’une variabilité génétique entre les lignées (les données sont réparties entre 10 lignées maternelles), ce qui suggère la possibilité d’une sélection pour les spermathèques et les ovaires, par exemple. Ces analyses ont été rendues possibles grâce à la collaboration du Prof. Porporato de l’Université de Turin et de son collaborateur le Dr Laurino.
En collaboration avec les docteurs Flavia Pizzi et Federica Turri de l’Institut de biologie et de biotechnologie du CNR, certaines caractéristiques du sperme contenu dans les 75 spermathèques analysées ont également été explorées. En particulier, la concentration, la mobilité et la vitalité des spermatozoïdes.

L’échantillonnage a également permis de mettre en évidence l’existence d’une variabilité génétique entre les lignées (les données sont réparties entre 10 lignées maternelles), ce qui suggère la possibilité d’une sélection pour les spermathèques et les ovaires, par exemple. Ces analyses ont été rendues possibles grâce à la collaboration du Prof. Porporato de l’Université de Turin et de son collaborateur le Dr Laurino.
En collaboration avec les docteurs Flavia Pizzi et Federica Turri de l’Institut de biologie et de biotechnologie du CNR, certaines caractéristiques du sperme contenu dans les 75 spermathèques analysées ont également été explorées. En particulier, la concentration, la mobilité et la vitalité des spermatozoïdes.

Tout ce travail a été rendu possible grâce au travail d’Elena Facchini (doctorante au DIMEVET) et de l’étudiante Eleonora Bergonzoli, qui obtiendra son diplôme sur ces sujets le 13 octobre 2017.

Tout ce travail a été rendu possible grâce au travail d’Elena Facchini (doctorante au DIMEVET) et de l’étudiante Eleonora Bergonzoli, qui obtiendra son diplôme sur ces sujets le 13 octobre 2017.

Les résultats extrêmement intéressants ont incité les participants à planifier une nouvelle collecte de données pour 2018 également, afin de répondre à un besoin ressenti par les apiculteurs les plus engagés dans la production de reines.

Les résultats extrêmement intéressants ont incité les participants à planifier une nouvelle collecte de données pour 2018 également, afin de répondre à un besoin ressenti par les apiculteurs les plus engagés dans la production de reines.

Notre projet vous intéresse ou vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

CONTACTEZ-NOUS

Notre projet vous intéresse ou vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

CONTACTEZ-NOUS